top of page
  • cindymontlahuc

La lombalgie

Dernière mise à jour : 14 mars

La lombalgie est un symptôme très répandu, on estime qu'une personne sur 4 souffrira d'un épisode douloureux lombaire au cours de sa vie. Un vrai problème de santé publique.


La lombalgie est une douleur diffuse du bas du dos. Souvent décrite comme une douleur en barre, elle peut aussi être localisée à droite ou à gauche. Elle irradie parfois dans la fesse, la cuisse ou l'aine.

La lombalgie dite commune, peut être aiguë ou chronique et évoluer depuis plusieurs mois. Elle ne résulte pas d'une lésion (comme d'une hernie discale par exemple), mais d'un dysfonctionnement neuro-musculo-squelettique (NMS).


Comment reconnaître la lombalgie commune ?


Il est important de différencier la lombalgie commune d'autres types de douleurs lombaires comme le lumbago, la hernie discale, ou la lombalgie d'origine organique. L'origine de la douleur n'est pas la même, et le traitement dépend de la cause.


La lombalgie commune est définie comme mécanique.

La douleur peut être présente dès le réveil , elle s'intensifie tout au long de la journée pour atteindre son maximum le soir.

Les nuits sont parfois douloureuses, mais seulement aux changements de position et aux mouvements. Il n'y a pas de réveil nocturne spontané douloureux, typique de l'inflammation.


Les positions et mouvements qui engendrent la douleur lombaire sont caractéristiques : se pencher en avant, mettre ses chaussettes, s’habiller, porter son enfant et se relever de la position assise.

Les positions statiques (rester assis ou debout) peuvent aussi être pénibles.


La prise d’antalgique simple comme le paracétamol et  l’application de chaleur permettent de soulager les symptômes.


Comment prévenir la lombalgie ?


L’hygiène de vie est essentielle dans la prévention du mal de dos. 

L’OMS recommande au moins 150 minutes d’activité physique modérée par hebdomadaire, soit 2h30 d’effort chaque semaine, pour rester en bonne santé et ainsi prévenir de nombreuses pathologies.


Il est indispensable de rester actif, et d’entretenir les muscles dorsaux et abdominaux qui protègent notre dos. Des exercices adaptés et des étirements sont indispensables, votre chiropracteur saura vous renseigner et vous aider en cas de lombalgie.



Sources : ameli, World Health Organization.

11 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page